5 clés pour la nouvelle année !

Peut-être que l’année 2015 a été particulièrement difficile pour vous. Mais maintenant, 2016 est là, porteur d’espoir et de possibilités ! Il ne tient qu’à vous d’en tirer profit.

L’anticipation de la nouvelle année qui se présente génère en chacun de nous l’espoir de voir des changements dans notre condition qu’elle soit conjugale, familiale, personnelle, professionnelle, financière ou autre. En ce début de nouvelle année, je voudrais vous encourager et vous dire qu’il est tout à fait normal d’aspirer à des changements face à ce que nous vivons, malgré ce que nous vivons. Parfois, nous nous décourageons à la pensée que le scénario de l’année qui s’achève pourrait se répéter ou se prolonger encore et encore. Ne succombez pas à cette pensée et ne la laissez pas dominer votre esprit. Je veux vous encourager à persévérer et à ne pas lâcher ! Et, plus que tout, à ne pas perdre espoir ! Dans cette optique, voici 5 clés qui pourront vous aider à profiter du maximum de cette nouvelle année à partir de l’acrostiche suivant : E-S-P-O-I-R.

1- Espoir

Espérer n’est pas banal en soi. Bien sûr, chaque année apporte son lot de défis et de difficultés. Personne n’en est exempté. Il y a des choses que l’on peut prévoir et planifier, et d’autres qui, totalement imprévisibles, nous affectent au plus haut point en détournant parfois notre vie de son cours. Mais, au travers de tout ce que la vie apporte, il ne faut jamais perdre espoir. L’espoir est beaucoup plus qu’une mesure d’urgence face à des situations désespérantes. C’est une force, une puissance qui alimente notre désir de ce qui est possible. On retrouve le mot « espoir » ou « espérer » près de 130 fois dans la Bible. Ce n’est pas peu dire. Peut-être que Dieu désire que, non seulement nous ne perdions pas espoir, mais qu’en plus nous le cultivions dans notre vie comme un bien précieux, comme une ancre fixée sur le cœur de Dieu et à laquelle nous nous accrochons fermement.

« J’espère en l’Éternel, mon âme espère, et j’attends sa promesse. » Psaume 130:5

2- Soutien

C’est une illusion de croire que l’on peut s’en sortir tout seul. Nous avons tous besoin de soutien et de support à certains moments de notre vie. Personne ne peut dire qu’elle n’a besoin de personne. L’idée d’aller chercher de l’aide éveille encore et toujours des peurs, de la culpabilité en particulier dans les milieux chrétiens. Peur d’être incompris, d’être jugé rejeté. Peur que les gens croient qu’on manque de foi ou qu’on ne fait pas confiance à Dieu. Alors dans ces moments, les gens s’isolent et restent prisonniers de leur malheur et de leur souffrance. J’ai passé l’entièreté de ma vie adulte à aider les gens dans le besoin et à tenter de convaincre l’Église que c’est ce qu’elle doit faire. Pourquoi ? Parce que les besoins sont là! Et que les gens souffrent en secret en dépit du fait qu’il pourrait avoir accès à du support, du soutien et surtout de l’amour. Voilà pourquoi, j’ai mis sur pied aussi cette formation appelée « Solutions en relation d’aide » et qui visent à ce que les croyants deviennent des infirmiers et infirmières spirituels capables de s’entraider et de prendre soin les uns des autres. Alors, je vous en prie, n’hésitez pas à aller chercher de l’aide. Ne vous attardez pas à ce que les autres peuvent penser ou dire. Il s’agit de votre vie après tout et non la leur.

 » Par conséquent, nous devons nous soutenir les uns les autres et nous consoler les uns les autres, nous aider mutuellement, donnez un conseil, un avis. La vraie mesure d’un homme se révèle dans l’adversité. Celle-ci ne l’affaiblit pas, elle ne fait que démontrer qui il est réellement. » Thomas à Kempis

3- Perspective

L’espoir ne regarde jamais en arrière, mais en avant. Notre passé jalonné d’échecs et de déceptions nourrit immanquablement le désespoir en sabotant les perspectives d’un dénouement futur. Les temps difficiles ne durent pas toujours. Il faut se cramponner à cette perspective. Le Dieu que nous servons et adorons est le Dieu des dénouements inespérés. Malgré l’obscurité de la nuit, il est la lumière qui dissipe les ténèbres qui trop souvent nous environnent.

« L’espoir commence dans l’obscurité, un espoir têtu, obstiné qui vous pousse à vous tenir debout et à essayer de faire la bonne chose pour qu’enfin l’aube se lève. Vous attendez, regardez, travaillez et vous n’abandonnez pas !  » Ann Lamott

4- Opportunité

J’ai mentionné dans un blog précédent (Ne fermez jamais la porte) que lorsque nous sommes éprouvés, nous avons tendance à nous retourner sur nous-mêmes. Ne vous isolez pas, cette fois-ci, à l’intérieur de vous. Vous pourriez manquer ainsi des opportunités vous menant vers un dénouement de votre situation. Regardez en avant. Droit devant vous et avancez. Malgré les peurs et les doutes, vous vous devez de continuer à marcher. Les opportunités qui ne sont pas là en ce moment vous attendent un peu plus loin sur le chemin de la vie.

« Bien que le temps semble s’envoler, il ne se déplace jamais plus rapidement qu’un jour à la fois. Chaque jour est une nouvelle occasion de vivre votre vie au maximum. À chaque jour qui se lève, vous trouverez des dizaines de bénédictions et des possibilités de changement positif. Ne laissez pas votre AUJOURD’HUI être volé par le passé ou par un futur indéfini ! Aujourd’hui est un autre jour ! » Steeve Maraboli

5- Initiative

Espérer, ce n’est pas seulement s’attendre au changement, mais surtout, c’est d’y travailler. Le dénouement de ce qui nous affecte ne se fera pas sans nous ou sans notre participation. L’espoir est un principe actif et non pas passif. Il faut pouvoir agir et faire confiance à Dieu. Malheureusement, beaucoup de croyants sont engourdis dans leur foi et leurs croyances. Une foi malsaine anesthésie et paralyse. Une foi en santé stimule, motive, nous dynamise et nous pousse à l’action.

 » L’espoir mène à de meilleures performances, à davantage de réussites et de bonheur. C’est à la fois la croyance en un avenir meilleur et l’action qui concrétise cette croyance.  » Shane J. Lopez

6- Réflexion

L’espoir n’est pas quelque chose d’irrationnel. Il ne fait pas abstraction de la pensée et de la réflexion. Bien au contraire, la plupart du temps, l’espoir nous amène à jeter un regard différent sur ce qui nous arrive. Il nous amène à penser différemment pour agir différemment. L’espoir, c’est la conviction que l’avenir sera meilleur. Il est lié à une vision optimiste de la vie. Posez-vous la question : suis-je de nature optimiste ou pessimiste? Même si vous découvrez que vous êtes d’une nature plus pessimiste, cela ne veut pas dire que vous ne pouvez pas changer. N’oubliez pas, l’optimisme est lié à l’espoir et comme lui, il se cultive.

« Mon fils, que ces enseignements ne s’éloignent pas de tes yeux, garde la sagesse et la réflexion : elles seront la vie de ton âme, et l’ornement de ton cou. Alors tu marcheras avec assurance dans ton chemin, et ton pied ne heurtera pas. Si tu te couches, tu seras sans crainte ; et quand tu seras couché, ton sommeil sera doux. Ne redoute ni une terreur soudaine ni une attaque de la part des méchants ; car l’Éternel sera ton assurance, et il préservera ton pied de toute embûche. » (Pro 3:21-26)

L’année 2015 n’a pas été facile pour vous ? Eh bien, tournez la page et affrontez cette nouvelle année avec espoir et confiance. Reprenez du pouvoir sur votre vie en sachant que Dieu est de votre côté. Remarquez bien que je n’ai pas dit en « croyant » comme si je devais vous convaincre, mais en « sachant » comme une évidence et une certitude qu’il est là et dites-vous : « Dieu est là ! Ça ira ! »

1 réponse

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *