COMMENT TIRER NOTRE ÉPINGLE DU JEU (DE LA VIE) ?

Qu’est-ce qui fait en sorte que certaines personnes semblent tirer le meilleur de la vie, tandis que d’autres semblent constamment aux prises avec difficultés et soucis sans pouvoir s’en sortir ?

Une simple observation de notre entourage suffit à découvrir qu’en fait peu de gens tirent le meilleur de la vie. Bien évidemment, la vie n’est pas facile et les inégalités sont nombreuses d’une société à une autre. Néanmoins, il serait faux de croire que les conditions de départ déterminent invariablement la qualité de la suite de notre vie. Beaucoup de gens ont su se surpasser et dépasser les circonstances défavorables de leur début pour construire une vie significative. Comment font-ils ? Est-ce qu’il existe des clés ? Est-ce que la foi seule peut suffire ou si d’autres facteurs peuvent entrer en jeu.

Il y a 2 grands drames dans la vie. Il y a des gens qui ratent complètement leur vie. Ils se retrouvent dans des circonstances pénibles qui parfois, par la grâce de Dieu, les amènent prendre conscience de leur état et ainsi à se tourner vers lui pour avoir accès à une nouvelle vie. C’est la force et la beauté du christianisme. Mais, il y a un second drame encore plus bouleversant. Il y a des millions de croyants qui, malgré le fait qu’ils aient connu la possibilité de cette nouvelle vie, réussissent à rater cette seconde occasion. Ce second drame semble pire que le premier parce qu’il est parfois difficile de leur proposer une conversion à ce qu’ils connaissent déjà, du moins en principe.

Alors que fait-on ? Est-ce qu’il y a de l’espoir. Évidemment que OUI ! La réponse repose sur 3 facteurs bien simples, mais qui requiert un effort, une volonté et une discipline.

  1. L’habileté à résoudre les problèmes
  2. Le développement de ces dons et de ces capacités
  3. La capacité de saisir les opportunités qui se présentent à nous

Prenez quelques instants pour réfléchir au premier élément. Peut-être que vous vous dites d’emblée : « Mais, moi, je n’en veux pas de problèmes… ! » La réalité est que la vie est une succession de problèmes qu’il faut résoudre à chaque fois qu’ils se présentent. Des problèmes au boulot. Des problèmes à la maison. Des petits problèmes avec les enfants et des plus grands avec les adultes. Des problèmes matériels, émotionnels, conjugaux. Des problèmes personnels ou relationnels. De toute façon, peu importe ce que vous faites comme métier, vous passez vos journées à résoudre des problèmes.

Beaucoup de gens faiblissent sous les problèmes en refusant de reconnaître que la vie est difficile et qu’il faut se relever les manches pour mieux la gérer. Ils ont jeté l’éponge au lieu d’apprendre à résoudre leurs problèmes. Rappelez-vous que les problèmes sont comme les factures. Si on ne les règle pas, on paie un coût supplémentaire à chaque fois.

« Une fois que nous reconnaissons vraiment que la vie est difficile, une fois que nous le comprenons et l’acceptons, la vie n’est plus difficile. Parce qu’une fois que nous avons accepté cette notion, la question ne nous importe plus. » Scott Peck

Je vous conseille de prendre quelques minutes de votre temps pour écouter le CD : comment résoudre les problèmes de la vie. Il fait partie d’une série qui s’appelle « Le cours de la vie » et vous pouvez vous le procurer sur mon site www.denismorissette.com. En fait, il s’agit pour chacun de nous de développer une perspective différente face aux problèmes.

Mauvaise perspective                                                           Bonne perspective

Les problèmes sont insolubles                                            Les problèmes sont résolubles

Les problèmes sont permanents                                        Les problèmes sont temporaires

Les problèmes sont anormaux                                           Les problèmes font partie de la vie

Les problèmes nous rendent misérables                        Les problèmes nous rendent meilleurs

Les problèmes nous submergent                                       Les problèmes nous stimulent

Je dis souvent qu’un problème non résolu est un problème non résolu. Simpliste ? Non. Réaliste ? Oui. Un problème non résolu est condamné à se répéter, à s’amplifier, à se compliquer et à se multiplier. Nous avons donc avantage à agir et à réagir.

«Vous ne vous noyez pas parce que vous tombez à l’eau. Vous vous noyez parce que vous restez là ». Edwin Louis Cole

(Suite… au prochain blog)

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *