Faites le bilan de 2017 !

2017 est déjà terminé et je ne sais pas ce que vous retirez de cette année. Avant de plonger plus à fond dans la nouvelle année, prenez le temps de faire un petit bilan.

C’est une tradition pour moi de faire, en début d’année, le bilan de l’année qui vient de se terminer. C’est un exercice nécessaire, mais pas toujours agréable. Il y a bien sûr les bons moments qui nous rassurent sur l’efficacité de ce que nous avons accompli dont il faut s’en réjouir. Mais en d’autres occasions, il faut savoir tirer parti et enseignement des inconvénients qui sont survenus et éviter le plus possible de répéter les mêmes erreurs. Alors, voici 5 petits conseils dans ce sens :

1- Mettez de côté vos inquiétudes et apprenez davantage à faire confiance à Dieu

Maintes et maintes fois, on se retrouve aux prises avec des inquiétudes qui sont la plupart du temps imaginaires que réels. L’an passé, en début d’année, j’avais écrit un article intitulé « 5 raisons de ne pas s’inquiéter ! ». La conclusion ? Nos inquiétudes empoisonnent notre vie sans jamais rien résoudre. Prenez quelques instants pour vous remémorer les choses pour lesquelles vous vous êtes inquiétées et qui ne se sont jamais réalisées. Tirez des leçons de cette réflexion et apprenez à faire confiance à Dieu dans les grandes choses comme dans les petites choses. Les inquiétudes sont humaines et font partie de notre nature. Souvent nous proclamons haut et fort que nous faisons confiance en Dieu en toute chose, mais dans la réalité et face à l’épreuve, nous avons tendance à l’oublier !
La confiance en Dieu est spirituelle et doit faire partie de notre nouvelle nature en tout moment. Cette nouvelle nature ne se développe pas par enchantement, mais au cœur des conditions réelles de la vie.

« Moi, j’ai confiance en ta bonté, J’ai de l’allégresse dans le cœur, à cause de ton salut ; Je chante à l’Éternel, car il m’a fait du bien. » Psaume 13:6

2- Abandonnez vos échecs passés et tirez des leçons de ce qui est survenu

Nous faisons tous des erreurs et nous prenons tous, à un moment ou l’autre, de mauvaises décisions. Il est évidemment impossible de tout savoir et de tout prévoir. En ce qui me concerne, beaucoup de mes erreurs proviennent de ma difficulté à bien gérer les priorités. Avec les voyages et les déplacements, les sollicitations de toutes parts, les besoins qui nous interpellent, il est facile de se laisser submerger et de se détourner des priorités les plus importantes. Dans ce genre de situation, il est impossible de ne pas commettre d’erreurs ou de subir quelques échecs. La réflexion du début d’année me permet de revoir mes priorités, de fixer de nouveaux objectifs et de déployer de nouvelles stratégies plus efficaces, et ce en demandant à Dieu de me guider vers ce qu’il attend de moi en priorité afin d’accomplir sa volonté. Alors pourquoi je me retrouve constamment submerger ? Est-ce que j’écoute la voix de Dieu ou ma propre voix ? Rappelez ce principe invoqué par l’apôtre Paul :

… je fais une chose : oubliant ce qui est en arrière et me portant [je me porte] vers ce qui est en avant ! » Phi 3:13

3- Oubliez vos déceptions et apprenez à développer des attentes plus réalistes

La vie n’est pas parfaite ni idéale bien que souvent nous aimerions qu’elle le soit. Nous vivons tous des déceptions que ce soit sur le plan des relations avec des personnes que nous estimons ou aimons, avec des projets qui n’aboutissent pas et qui nous tenaient à cœur. Nous sommes ainsi déçus parce que nous avons été trompés dans nos attentes soit par des personnes soit par des situations hors de notre contrôle et que nous avions mal évaluées. La profondeur de notre déception est proportionnelle à la hauteur de nos attentes. Évidemment, une façon bien simple d’éviter le plus possible d’être déçu est de développer des attentes plus réalistes.

4- Mettez de côté les conflits et cherchez la conciliation

La nature humaine est ainsi faite qu’il est impossible de vivre ensemble sans qu’il y ait des conflits. Les conflits proviennent de multiples sources que ce soit les circonstances, les personnalités de ceux qui y sont impliqués, les divergences d’opinions, etc. Tout peut se produire dans une relation. Peu importe ce qui s’est passé avec cette personne, prenez l’initiative de la réconciliation. Cela même si vous n’êtes pas la personne qui a initié le conflit. Peut-être que vous ne réussirez pas à dénouer le conflit, mais vous repartirez en paix en sachant que vous avez fait ce qu’il fallait pour rétablir la relation.

« S’il est possible, autant que cela dépend de vous, soyez en paix avec tous les hommes. » Rom 12:18

5- Face aux occasions ratées, cherchez de nouvelles opportunités

Enfin, il est possible que vous ayez raté quelques bonnes occasions. Ça nous arrive tous. Dans ces moments-là, par découragement, nous avons tendance à rester bloqués (parfois frustrés) face à ce que nous avons manqué. Laissez de côté ces occasions ratées puisqu’elles ne se répèteront pas. Les mêmes occasions de ne se représentent jamais sous la même forme. Par contre, si vous continuez à rester absorbés par celles-ci, vous passerez à côté de nouvelles opportunités qui pourraient se présenter à vous.

Saisissez le plan merveilleux que Dieu a pour vous en lui faisant davantage confiance, en étant en paix avec vous-même, avec les autres et avec Dieu. Dieu n’a pas dit que notre vie sera facile, mais il nous a promis de nous accompagner chaque jour pour l’affronter ensemble.

« Car la parole de l’Éternel est droite, et toutes ses œuvres s’accomplissent avec fidélité. » Psaumes 33:4

Bonne année à tous et soyez richement bénis !

 

0 réponses

Répondre

Se joindre à la discussion ?
Vous êtes libre de contribuer !

Laisser un commentaire