Pourquoi les gens ne tiennent-ils pas leurs résolutions ?

En début d’année, il est de coutume de prendre des résolutions. On veut que les choses changent et l’on se dit que cette fois-ci ce sera la bonne et qu’on se prend en main.

Les statistiques de l’Université de Scranton (États-Unis) révèlent que plus de la moitié de la population américaine prend des résolutions, et qu’environ 8% seulement réussissent à les garder. Voici le Top 10 des résolutions prises en 2014 :

  • Perdre du poids
  • Mieux s’organiser
  • Dépenser moins et économiser plus
  • Jouir pleinement de la vie
  • Rester en forme et soigner sa santé
  • Apprendre quelque chose de nouveau
  • Arrêter de fumer
  • Aider les autres à réaliser leur rêve
  • Avoir un coup de foudre
  • Passer plus de temps en famille

Qu’est-ce qui vous empêche, malgré votre bonne volonté, de tenir vos résolutions ? Qu’est-ce qui vous fait lâcher et échouer en cours de route malgré un départ bien intentionné ? De façon plus spirituelle, qu’est-ce qui vous empêche d’être plus assidu dans votre temps mis à part pour Dieu ? D’être fidèle dans votre temps de prière ? Dans votre service ?

Il est, bien sûr, impossible d’identifier un seul facteur ! Il en existe plusieurs, certains sont reliés à notre personnalité. Laissez-moi tout de même vous donner quelques pistes :

Ne pas avoir d’objectifs précis

Préciser ce que vous désirez vraiment. Par exemple, maigrir est un objectif flou. Perdre 2 kilos est un objectif précis. Un objectif est plus susceptible de se réaliser s’il est précis quantitativement, mesurable et avec un échéancier. Je désire perdre 2 kilos en 5 semaines est plus susceptible de monopoliser notre énergie que de désirer maigrir. Un objectif précis nous permet de ne pas nous laisser distraire ou détourner de notre cible par les distractions qui, inévitablement, surviennent.

Tout travail procure l’abondance, mais les paroles en l’air ne mènent qu’à la disette. (Pro 14:23)

Ne pas avoir un plan d’action précis

Les résolutions demeurent des intentions. Une intention est noble en soi, mais ne change rien. L’intention donne une direction et exprime un désir, une représentation de ce qu’on veut voir se réaliser. Le changement prend place dans l’action. Donc pour changer, il faut un plan d’action.

Car, lequel de vous, s’il veut bâtir une tour, ne s’assied d’abord pour calculer la dépense et voir s’il a de quoi la terminer, de peur qu’après avoir posé les fondements, il ne puisse l’achever, et que tous ceux qui le verront ne se mettent à le railler, en disant : Cet homme a commencé à bâtir, et il n’a pu achever? (Luc 14:28-30)

Ne pas s’entourer de gens négatifs

Nous sommes, malheureusement, trop souvent entourés de personnes sceptiques et négatives. Au moment où nous luttons avec nous-mêmes pour puiser courage, ils réussissent par un mot, une parole à éteindre notre motivation. Au contraire, choisissez-vous des personnes de confiance dans votre vie comme interlocuteurs et motivateurs fiables. Lorsque vous serez en panne de motivation, ils pourront vous encourager, vous aider et vous stimuler.

Celui qui fréquente les sages devient sage, mais celui qui se plaît avec les insensés s’en trouve mal. (Pro 13:20)

Manquer de persévérance

Il n’y a rien de facile ni de magique dans la vie. Voilà pourquoi la persévérance est nécessaire. Les gens persévérants obtiennent des résultats que les gens non persévérants n’obtiendront jamais. La persévérance est une qualité, une vertu qui nous amène à nous accrocher fermement à notre objectif, et ce, malgré les obstacles, malgré les délais et les contretemps.

Nous désirons que chacun de vous montre le même zèle pour conserver jusqu’à la fin une pleine espérance, en sorte que vous ne vous relâchiez point, et que vous imitiez ceux qui, par la foi et la persévérance, héritent des promesses. (Héb 6:11-12)

L’auteur de l’Épitre aux Hébreux identifie à multiples reprises la persévérance comme clé pour l’obtention des promesses. Abraham lui-même, le père de la foi, a dû persévérer pour voir l’accomplissement des promesses que Dieu lui avait faites. Il n’est pas le seul, pensez à ces héros de la foi :

  • Noé : C’est par la persévérance que Noé a bâti une arche en dépit des sarcasmes des gens qui l’entouraient.
  • Abraham : C’est par la persévérance qu’Abraham partit, par la foi, sans savoir où il allait.
  • Jacob : C’est par la persévérance que Jacob travailla 14 ans pour son beau-père pour obtenir le cœur de la belle Rachel.
  • Joseph : C’est par la persévérance que Joseph continua à vivre malgré la trahison, le rejet, l’injustice.
  • Moïse : C’est par la persévérance que Moïse tourna 40 ans dans le désert avec les incrédules vers la terre promise.
  • Élie : C’est par la persévérance qu’Elie attendit patiemment le nuage annonciateur de la pluie.
  • David : C’est par la persévérance que David a tenu ferme devant les attaques répétées de Saül.

Alors, n’oubliez jamais que prendre des résolutions est facile, mais les maintenir l’est encore plus !

2 réponses
  1. Seheno R.
    Seheno R. dit :

    Bonjour. C’est effectivement un grand problème que celui des prises de décision.
    C’est tout un combat dans la tête. Mais, justement, qui combat ? qui parle ? notre intellect qui nous conduit à penser mille et une chose ? ou notre cœur, notre moi profond qui a compris que  » vraiment, je ne peux plus continuer comme ça; je suis arrivé au bout du rouleau; il faut que quelque chose change sinon…sinon… »??
    Il y a une autre dimension aussi qu’on peut prendre en compte : tant que nos décisions ne proviennent que de notre tête, il y a forte chance que nous échouions dans nos projets. Par contre, si devant Dieu nous réalisons que nous ne sommes rien, que tout ce que nous faisons par nous-mêmes ne mène à rien; si nous prenons notre décision dans un brisement du cœur qui dit :  » Seigneur, cette fois je n’en peux plus ! »,  » Seigneur, interviens sinon…! « , alors peut-être, et même : certainement, quelque chose se passera. Nos décisions réussiront. C’est mon expérience.

  2. Hélène Beney-Garrigues
    Hélène Beney-Garrigues dit :

    Pour ma part, je n’ai pas pris de résolution que de persévérer dans le recommencement .
    voici le poème que nous, en Suisse, avons offert au solos lors du réveillon du 31.12.2014:
    Pour l’année 2015

    Si tu es las et que la route te paraît longue,
    si tu t’aperçois, que tu t’es trompé de chemin,
    Ne perds pas de temps ! Recommence !

    Si la vie te semble trop absurde,
    si tu es déçu par trop de choses et trop de gens, ne cherche pas à comprendre pourquoi ! Recommence !

    Si tu as essayé d’aimer et d’être utile,
    si tu as connu la pauvreté et les limites,
    ne laisse pas là une tâche à moitié faite ! Recommence !

    Si les autres te regardent avec reproche,
    s’ils sont déçus par toi, irrités,
    ne te révolte pas, ne leur demande rien ! Recommence !

    Car l’arbre bourgeonne à nouveau en oubliant l’hiver, car le rameau fleurit sans se demander pourquoi, car l’oiseau fait son nid sans songer à l’automne, car la vie est espoir…et recommencement !
    ANNÉE BÉNIE!

Les commentaires sont fermés.