La prévalence du burn-out est endémique de nos jours. Le problème ? Ceux qui se préparent à un burn-out sont souvent en déni et croient, à tort, qu’ils feront exception.

Le burn-out est une appellation qui remonte au début des années 80 et qui doit sa popularité à un psychiatre américain du nom de Herbert J. Freudenberger. Celui-ci compare l’épuisement, conséquence d’une trop grande dépense d’énergie, à une brûlure interne. Il compare ceux qui en sont victimes à une maison en proie à un incendie. Même si l’extérieur semble intact, l’intérieur est consommé par les flammes laissant un immense vide. Il parle donc de l’épuisement comme d’une brûlure interne.

Le « burn-out » est caractérisé par une perte progressive d’idéalisme, d’énergie et de raison de vivre, expérimentée par des personnes qui travaillent dans des professions ou des activités dans lesquelles elles sont en contact ou aident d’autres êtres humains.

Originellement, on croyait le burn-out confiné au milieu du travail. Maintenant, nous savons qu’il se répand partout. À la maison, les mamans sont souvent épuisées, surtout en période de confinement, à gérer les enfants omniprésents. Il se retrouve à l’église chez les pasteurs et chez ceux qui s’impliquent à fond sans compter leur temps. Les aidants naturels qui prennent soin de leurs parents âgés ou malades sont particulièrement à risque.

D’emblée, il est important de savoir que le burn-out n’est pas une manifestation de la paresse ni des gens qui sont oisifs. Il se manifeste chez les gens performants qui, littéralement, brûlent la chandelle par les 2 bouts.

Mais comment savoir si je prépare un burn-out. Voici 10 signes qui doivent être considérés comme des signaux d’alarme et ainsi vous pousser à prendre des mesures drastiques pour éviter le pire.

1- Épuisement

Un signe clair de burn-out est quand vous vous sentez fatigué tout le temps. L’épuisement peut être émotionnel, mental ou physique. C’est le sentiment de ne pas avoir d’énergie, d’être complètement exténué.

2- Manque de motivation

Lorsque vous ne vous sentez plus enthousiaste à l’idée de quoi que ce soit ou que vous n’avez plus cette motivation intérieure pour votre travail ou vos occupations habituelles, il y a de fortes chances que vous soyez en burn-out. Il devient de plus en plus difficile de vous lever le matin pour aller travailler ou pour commencer votre journée.

3- Frustration, cynisme et autres émotions négatives

Vous avez l’impression que tout ce que vous faites n’a pas d’importance, ni grande valeur. Vous devenez davantage pessimiste et n’entrevoyez pas l’avenir de façon positive. À la longue, les frustrations s’accumulent et le désenchantement s’accroit. Vous devenez même cynique et sarcastique envers les autres.

4- Problèmes cognitifs

Le burn-out et le stress chronique peuvent nuire à vos capacités d’attention et de concentration. Lorsque vous êtes stressés, votre attention se réduit à vous concentrer sur un élément négatif que vous percevez comme une menace. À court terme, cela vous aide à faire face au problème et à le résoudre. Mais à long terme, cela finit par vous épuiser parce que votre cerveau est conçu pour gérer ces situations en rafales sur de courtes périodes. Cette vision tunnel finit par nuire à votre capacité à résoudre des problèmes ou à prendre des décisions.

Lorsque vous remarquez que vous faites des erreurs stupides, oubliez des choses importantes ou prenez de mauvaises décisions, c’est que vous êtes susceptible d’éprouver des problèmes de mémoire, d’attention et de concentration.

Le burn-out est ce qui vous arrive quand vous oubliez que vous êtes un humain ! Michael Gunger

5- Perte de motivation.

Dans un état d’épuisement, vous avez du mal à trouver la motivation pour faire ce que vous avez à faire. Vous pouvez accomplir des tâches et même les accomplir bien, mais la motivation qui vous a conduit s’est évaporée. Au lieu de faire vos tâches pour le bien du travail en lui-même, votre motivation provient de la peur : peur de manquer de temps, de décevoir les autres ou de perdre votre emploi.

Le pays du burn-out est un endroit où je ne veux plus jamais aller ! Arianna Huffington

6- Problèmes de santé

Sur une longue période de temps, le stress chronique grave peut créer de vrais problèmes de santé comme les problèmes digestifs, les maladies cardiaques, la dépression et la prise ou la perte de poids.

7- Problèmes interpersonnels à la maison et au travail

Le stress se répand dans tout ce que vous faites, en particulier la façon dont vous interagissez avec les gens. Même lorsque vous sentez que vous gardez votre stress sous contrôle au travail, il peut se déplacer à la maison avec votre mari, votre femme et vos enfants. Le stress rend les gens beaucoup plus susceptibles de s’en prendre aux autres, de perdre leur sang-froid et de s’impliquer dans des conflits stupides et inutiles. D’autres sont plus enclins à se retirer et à éviter les gens qui leur tiennent à parler.

Tu t’épuiseras toi-même et tu épuiseras ceux qui sont avec toi; car la chose est au-dessus de tes forces, tu ne pourras pas y suffire seul. Exode 18 :18

8- Être préoccupé par le travail, même quand vous n’êtes plus au travail

Vous connaissez ce sentiment malsain d’être allongé au lit en pensant à tout le travail que vous avez à faire tout en angoissant à l’idée d’avoir oublié ou raté quelque chose d’important ? Quand vous ne pouvez pas arrêter de penser au travail lorsque vous êtes à la maison, c’est un signe fort que vous préparez un burn-out.

9- Problème avec le sommeil

Le sommeil constitue un baromètre de notre santé émotionnelle. L’anxiété, l’épuisement nécessite que vous dormiez bien afin de récupérer. Cependant, c’est souvent le contraire qui se produit : nuit blanche ou agitée, sommeil intermittent, fatigue au lever, etc.

10- Négligence à prendre soin de soi

Certaines personnes, lorsqu’elles ressentent l’épuisement, s’engagent dans des stratégies d’adaptation malsaines comme boire trop, être trop sédentaire, manger trop de malbouffe, ne pas manger assez ou ne pas dormir assez. L’automédication est un autre problème et pourrait inclure le recours aux somnifères pour dormir, boire plus d’alcool à la fin de la journée pour se déstresser ou même boire plus de café pour invoquer l’énergie pour vous traîner au travail le matin.

Jésus leur dit : Venez à l’écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu. Car il y avait beaucoup d’allants et de venants, et ils n’avaient même pas le temps de manger. Marc 6 : 31

Quand tous ces signes apparaissent, c’est qu’il est temps de prendre des mesures pour éviter le pire. Car mieux vaut prévenir le burn-out que tenter d’en guérir.

LES SOLUTIONS POUR LA VIE!


Une toute nouvelle formation de plus de 30 vidéos offerte gracieusement par Denis Morissette par ces temps difficiles.